Plastic Free July : nos astuces Zéro-Plastique

Plastic Free July 2021

Last Updated on 19 juillet 2021 by Fiona Berrocal

En moyenne, les Australiens utilisent chaque année 130 kg de plastique par personne selon WWF. Seulement 9 % est recyclé. Plus effrayant encore, jusqu’à 130 000 tonnes de plastique se retrouvent dans nos cours d’eau et dans l’océan ! En Australie, le mois de juillet est dédié à la sensibilisation contre le plastique. Tout effort individuel n’est pas vain et participe activement à préserver notre écosystème. L’occasion pour la rédaction de partager avec vous ses astuces « zéro-plastique » en Australie afin de réduire sa consommation au quotidien.

Connaissez-vous Plastic Free July ?

Lancé localement en 2011 par une petite équipe du gouvernement local d’Australie-Occidentale, le Plastic Free July est aujourd’hui l’une des campagnes environnementales les plus influentes au monde.

Son objectif : encourager les citoyens, les entreprises et les organisations à refuser les plastiques à usage unique et à réduire la production de déchets plastiques en juillet (et au-delà bien sûr !) en trouvant des alternatives éco-responsables… Et ce, à la maison, au travail, à l’école et même dans votre café local.

Cette initiative australienne est rapidement devenue un challenge mondial qui engage aujourd’hui plus de 250 millions de participants dans 177 pays à travers le monde. Pour soutenir l’expansion du mouvement, la Plastic Free Foundation voit le jour en 2017. Aujourd’hui reconnue comme leader de la stratégie de réduction des déchets en Australie, la fondation a été invitée à contribuer au développement d’enquêtes, de stratégies et de politiques au niveau local et fédéral, notamment concernant  la politique nationale de gestion des déchets de l’Australie.

Parmi les actions réalisées à travers le monde, l’Association australienne des sciences de la mer (Australian Marine Sciences Association) s’est particulièrement distinguée. En 2019, elle a organisé une conférence publique à Fremantle (Australie-Occidentale) entièrement zéro-plastique pour les 570 participants.

Nos astuces zéro-plastique en Australie

Dites non aux sacs, bouteilles, tasses, pailles, couverts, vaisselle et autres emballages en plastique ! Ces objets sont jetés à la poubelle après une seule utilisation. Le problème ? 91 % finissent à la décharge, et pire, dans la nature où ils se décomposent en micro-particules de plastique. Confondues avec de la nourriture et ingérées, ces microparticules peuvent être mortelles pour les animaux.

En Australie, où la majeure partie de la population vit sur la côte, la faune marine est d’autant plus mise en danger par le plastique qui finit dans les océans. La bonne nouvelle ?  Il est possible et souvent facile d’éviter d’utiliser tous ces produits en plastique. Emballages et contenants réutilisables, vrac, fabrication maison, etc. Les alternatives zéro-plastique ne manquent pas dans le pays. Voici les bons plans de la rédaction.

1) Utiliser des sacs réutilisables pour faire ses courses

Depuis le 1er juillet 2018, The Waste Reduction and Recycling Amendment Act 2017 interdit les sacs en plastique à usage unique en Australie. Cette interdiction stipule que les commerçants ne sont plus autorisés à fournir gratuitement des sacs en polyéthylène de moins de 35 microns. Aujourd’hui, les grandes enseignes proposent des sacs en plastique recyclé ou en tissu (tote bag). Tous sont vendus à l’unité, généralement entre dix cents et trois dollars.

Si les sacs réutilisables sont une excellente alternative aux sacs en plastique à usage unique, encore faut-il penser à les emporter avec soi. Faites en sorte de ne pas les oublier en les gardant à portée de main et de vue : le coffre de votre voiture ou près de votre porte d’entrée. Vous pouvez également prendre l’habitude de vous écrire un rappel au début de chaque liste de courses.

J’ai choisi un joli sac en tissu que je garde à portée de main. Quand je vais faire du shopping, que je vais au marché ou au supermarché, je prends toujours mon sac. C’est devenu un réflexe. Si je dois acheter quelque chose dans un magasin, je précise au vendeur que je ne souhaite pas de sac. Ça évite de les accumuler chez soi ou pire de devoir les jeter après une seule utilisation.

L’astuce zéro-plastique de Laura

Pour avoir un impact encore plus grand, et si vous avez l’âme créative, vous pouvez fabriquer vos propres sacs à provisions réutilisables en utilisant du tissu recyclé. Consultez le site Boomerang Bags, et rejoignez le mouvement !
Si vous préférez les acheter, choisissez des sacs réalisés à partir de fibres naturelles telles que le coton, le jute ou le chanvre produit de manière éthique ou à partir de bouteilles en plastique recyclées.

Que faire de ses sacs en plastique en Australie ?
Direction votre supermarché le plus proche pour les déposer dans la poubelle prévue à cet effet. Outre les sacs de courses, Woolworths et Coles y acceptent les plastiques souples tels que les emballages alimentaires (pain de mie, pâtes, biscuits, céréales, etc.). Y sont même acceptés vos sacs en tissu vert à 99 cents. Grâce à ce programme, une initiative de REDcycle, les plastiques sont recyclés et transformés en objet, comme par exemple des meubles. Retrouvez la liste détaillée des emballages acceptés ici.

Poubelle REDcycle @Coles

2) Acheter en vrac

Céréales, pâtes, riz, boissons, produits laitiers, etc. Les rayons des supermarchés sont remplis de produits alimentaires emballés dans du plastique. Pour s’en affranchir, privilégiez l’achat en vrac (bulk en anglais) de vos aliments. Cela permet aussi d’éviter le gaspillage alimentaire en n’achetant que les quantités dont vous avez besoin.

De plus en plus de supermarchés australiens proposent du vrac ! En dehors de ces mastodontes de la distribution, vous trouverez de nombreuses épiceries spécialisées. Parmi les plus connues en Australie, on retient The Source Bulk Foods et Naked Foods Australia. Notez que ces enseignes sont nationales et qu’il existe une multitude de commerces indépendants. Pour les trouver, tapez dans votre barre de recherche : bulk food store suivi de votre ville.

Plastic Free July | www.rendezvousaustralie.com.au

Vous pouvez y aller avec vos propres sacs, contenants et bocaux en verre réutilisables, ou vous servir des sacs en papier proposés sur place. Votre contenant sera pesé à vide, de sorte que vous ne payez que pour le produit et non pour le poids de votre contenant.

Parfois j’en achète, mais le plus souvent je récupère des pots ou des bocaux en verre pour y mettre mes produits une fois de retour à la maison. C’est plus esthétique dans ma cuisine, ce qui m’encourage à être encore plus organisée et c’est réutilisable à l’infini  !

L’astuce zéro-plastique de Gwenaëlle
Plastic Free July | www.rendezvousaustralie.com.au

La viande, le poisson et le fromage sont souvent présentés dans des barquettes en polystyrène. Un type de plastique extrêmement difficile à recycler, et pouvant être nocif pour la santé. Pour contourner le problème, privilégiez les commerces indépendants et apportez-y vos propres contenants. La plupart les accepte. Évoquant des raisons sanitaires, Coles et Woolworths ne l’autorisent pas encore.

3) Conserver avec soi une bouteille d’eau réutilisable 

Éviter d’acheter des bouteilles d’eau en plastique à usage unique est sûrement l’un des gestes zéro-plastique les plus simples à mettre en œuvre au quotidien. Il suffit simplement de se procurer une alternative réutilisable (si possible sans plastique bien sûr !) comme une gourde en métal ou en verre.

En Australie et particulièrement en été où la chaleur nécessite de s’hydrater fréquemment, l’impact peut être énorme. Notons aussi qu’il est assez facile de trouver des points d’eau en ville ou dans les parcs pour remplir sa bouteille. Si vous oubliez de prendre votre bouteille d’eau avec vous, pas de panique ! Demandez un verre d’eau du robinet dans un café. Les Australiens ne vous refuseront pas ce service gratuit.

J’ai plusieurs gourdes à la maison, de tailles différentes. Cela me permet d’emporter la plus adaptée en fonction de mon activité. Je la remplis avec l’eau du robinet, que je filtre en y insérant un bâton de charbon de bois. Ça permet d’éliminer les produits chimiques tels que le chlore et ça ajoute des minéraux comme le calcium. Le goût de l’eau est bien meilleur !

L’astuce zéro-plastique de Fiona

Vous trouverez ces filtres dans les magasins Biome notamment. Pour ce qui est des bouteilles, verre ou métal, c’est avant tout une question de goût. Elles sont vendues dans toutes les grandes surfaces, à des prix variant selon la marque et la qualité.

Parmi les marques spécialisées, on retient deux sociétés australiennes qui proposent des gourdes en métal. La première, Cheeki, revendique être la première à avoir introduit ces bouteilles sur le marché australien en 2009. La seconde, Earth Bottle, a été finaliste des Australian Small Business Awards en 2019.

4) Consommer son café dans une tasse réutilisable

Un million de gobelets jetables finissent à la poubelle chaque minute dans le monde et 38 325 gobelets sont utilisés par un buveur de café tout au long de sa vie. Des chiffres qui font peur ! Alors, pour votre sacro-saint café, privilégiez les tasses réutilisables. Les tasses à emporter sont acceptées partout en Australie où 25 % des cafés sont commandés à emporter (notez quelques changements avec la Covid-19). De plus, la plupart des cafés offrent une réduction sur le prix du café aux utilisateurs de tasses réutilisables !

Et qui ne connaît pas la célèbre KeepCup ? Mondialement connue, la marque a été fondée par une Australienne, Abigail Forsyth, à Melbourne en 2007. Aujourd’hui, de nombreuses marques se partagent le marché et les coffee shops ont également développé leur propre design. Malheureusement, beaucoup de ces reusable cups ne sont pas exemptes de plastique. Assurez-vous qu’elles soient sans BPA. Au mieux, choisissez celles en verre ou céramique avec un couvercle en silicone.

J’ai deux tasses : une au bureau et une chez moi. Ainsi, que je sois au travail ou en week end, j’ai une tasse à portée de main lorsque je sors prendre un café. Et je recommande la marque australienne Joco, totalement sans plastique. En plus de leur joli design, elle propose de toutes petites tasses pour les amateurs d’espresso !

L’astuce zéro-plastique de Fiona

5) Opter pour les dosettes à café en inox 

Pour les aficionados des cafetières instantanées ou de George… À vous de nous le dire… On recommande les capsules réutilisables. Fabriquées en inox, ces dosettes individuelles se substituent à celles des grandes marques (le plus souvent en plastique ou en aluminium, elles représentent un véritable désastre écologique). Et l’on y met le café de son choix.

Plastic Free July | www.rendezvousaustralie.com.au

Les fabricants et les revendeurs se comptent par centaine. Chez Rendez-Vous Australie, on retient Pod Star. L’entreprise a été fondée par un couple australien, Mark Denning et Kirsten Williams, à Sydney. Elle commercialise ses capsules depuis 2018, compatibles avec les machines Nespresso, Verismo et Caffitaly. Anecdote amusante, Mark Denning est le designer du trophée remis aux Aria Music Awards. 

Pod Star est aussi la première entreprise qui a lancé la fabrication de dosettes en inox compatibles avec la machine à café d’Aldi (la K-Fee) en 2019. Cette année, ils viennent de sortir en exclusivité des capsules compatibles avec la célèbre Espressotoria, de la marque australienne Vittoria Food & Beverage.

6) Refuser les pailles en plastique

Sans doute l’un des gestes les plus difficile à réaliser. En effet, la plupart des cafés et restaurants en Australie mettent une paille dans vos jus de fruits, ice latte et cocktails, sans vous demander votre avis…

Quand j’arrive dans un bar ou un restaurant, je jette un coup d’oeil autour de moi pour voir s’il y a des pailles dans les boissons. Si oui, je m’efforce de penser à dire au serveur que je n’en veux pas. Parfois ça marche, parfois pas. C’est un vrai challenge !

L’astuce zéro-plastique de Gwenaëlle

Pour celles et ceux qui ne peuvent pas se passer de pailles pour siroter leurs boissons favorites, les pailles en métal ont le mérite d’exister et sont une bonne alternative.

Plastic Free July | www.rendezvousaustralie.com.au

Mais connaissez-vous les pailles en paille de seigle… ? Une fois le seigle récolté, il reste de longues tiges en forme de tube. Robustes, ces tiges sont ensuite coupées à la bonne taille pour devenir des pailles. Elles passent en lave-vaisselle au moins trois fois. Pour privilégier la filière courte en Australie, on vous recommande Mister Rye, une entreprise fondée par deux Français : Marion Vigot et Alexis Branlard. 100 % bio, elles poussent en Australie-Méridionale. 

7) Utiliser des wax wraps à la place du film alimentaire

Pour couvrir vos aliments, évitez les films alimentaires étirables. À la place, stockez-les dans des boîtes réutilisables (de préférence en verre ou en inox). Vous pouvez également utiliser des couvercles en silicone réutilisables pour couvrir les aliments dans des bols, des casseroles et des poêles.

Une excellente alternative consiste à utiliser des beeswax wraps. Autrement dit des emballages en tissu, rendus imperméables grâce à de la cire d’abeille. On en trouve un peu partout dans les magasins nature et bio ou de vrac. La marque Beeswrap en fabrique à partir de la cire d’abeilles de New South Wales.

Les wraps sont relativement chers dans le commerce. Alors je les confectionne moi-même et cela ne coûte presque rien. Il suffit d’un morceau de tissu, de billes de cire et d’un fer à repasser. On peut alors choisir le tissu et la taille que l’on veut. Il y a énormément de tutoriels sur YouTube.

L’astuce zéro-plastique de Fiona
Plastic Free July | www.rendezvousaustralie.com.au

8) En finir avec le plastique dans la salle de bain

Pour éviter les gels douche, shampooings, gel mains et autres produits dans des contenants en plastique, privilégiez plutôt les barres de savon. On évite ainsi des susbtances nocives, et des packagings trop polluants et bien trop chers. Très souvent, l’emballage et le contenant des produits constituent plus de 40 % du prix total !

Pour le savon, j’achète du vrai savon de Marseille, le meilleur ! J’en trouve chez Petite France. Mais pour le shampooing, comme je n’ai pas encore trouvé un bon produit solide, je vais à The Source Bulk Foods qui vend du shampooing liquide et même du démêlant en gros. J’y vais avec mes flacons vides que je remplis.

L’astuce zéro-plastique de Fiona
Plastic Free July | www.rendezvousaustralie.com.au

Autres astuces zéro-plastique :

– Substituer sa brosse à dents en plastique pour une brosse à dents en bambou, plus respectueuse de l’environnement et durable. On en trouve désormais dans tous les supermarchés, mais malheureusement certaines sont emballées dans du plastique, un comble !
– Substituer son rasoir jetable par un rasoir de sécurité (safety razor) en métal dont on ne remplace que la lame.
– Substituer ses cotons tiges en plastique par un cure-oreille en inox, des cotons-tige en bambou ou mieux, utiliser simplement un produit pour se nettoyer les oreilles.

Vous trouverez de nombreux produits sur le site de Ever Eco.

9) Fabriquer ses produits cosmétiques et ménagers 

Pourquoi ne pas les confectionner vous-même ? Les recettes maison pullulent sur le net. Les ingrédients star sont le vinaigre blanc, le jus de citron, le bicarbonate de soude et les huiles comme l’eucalyptus et l’huile d’arbre à thé. La plupart sont aussi disponibles en vrac. Ces ingrédients apportent tout autant de résultats que les formulations issues de l’industrie pétrochimique, néfastes pour notre santé et notre environnement.

Pour vos soins du visage et du corps, évitez absolument les gommages à base de microbilles. Celles-ci sont en plastique et finissent directement dans nos océans. 

Je récupère le marc de café de la journée au café en bas de chez moi. Ce n’est pas ce qui manque en Australie ! Mélangé avec de l’huile de coco bio, la mixture devient un gommage 100 % naturel. Je la conserve plusieurs jours au frigidaire. Si j’en ai trop, je dépose le marc dans le jardin ou le compost.

L’astuce zéro-plastique d’Alexandra

Pour aller plus loin, nous avons très envie de vous parler de deux indispensables à placer sous votre évier et dans votre salle de bain : les huiles d’eucalyptus et d’arbre à thé. Bonne nouvelle pour ceux qui privilégient les filières courtes ! L’arbre et l’arbrisseau sont originaires d’Australie et sont très répandus.  

L’arbre à thé ou tea tree en anglais n’est pas à confondre avec le théier d’Asie. On attribue son nom aux botanistes qui ont accompagné James Cook lors de sa première expédition. En effet, James Cook aurait demandé à ce qu’on lui prépare un thé à base de Melaleuca alternifolia, aujourd’hui le nom scientifique de l’arbre à thé. Les botanistes auraient conservé des feuilles de l’arbuste qu’ils auraient consignées sous le simple nom de tea tree.

Reconnus pour leurs vertus médicinales, les Aborigènes utilisaient l’arbre à thé et l’eucalyptus pour se soigner. Aujourd’hui, l’arbrisseau est officiellement reconnu comme antibactérien, antifongique, antiviral et antiprotozoaire. Il soigne les infections cutanées telles que l’acné ou encore les maux de gorge. Quant à l’eucalyptus, ses bienfaits sont tout aussi nombreux. Il sert à traiter les inflammations et infections des voies respiratoires, les douleurs rhumatismales, les maux de tête et les maux de gorge. Lors de la Seconde guerre mondiale, l’huile essentielle de tea tree faisait partie de la trousse de secours du soldat australien.

Avec leurs propriétés antibactériennes, les huiles essentielles d’arbre à thé et d’eucalyptus sont idéales dans la composition de vos produits ménagers. Le plus souvent, il vous suffit de verser plusieurs gouttes de ces huiles dans une bouteille à spray que vous mélangez avec de l’eau.

Depuis que je vis en Australie, je ne jure que par ça et je convertis mon entourage au fur et à mesure. Je vous recommande l’eucalyptus water soluble solution. Pour une dose de cette solution, deux ou trois doses d’eau. Terriblement efficace pour les surfaces en cuisine et salle de bain. Je fais même les vitres avec !

L’astuce d’Alexandra
Plastic Free July | www.rendezvousaustralie.com.au

Économies garanties et utilisation de plastique considérablement réduite. En effet, ces huiles et solutions sont souvent conditionnées dans des bouteilles en verre. On se répète mais une fois de plus, cela nous évite ainsi d’acheter des produits d’entretien dont les packagings sont en plastique.

Parmi les marques leaders sur le marché, Thursday Plantation et Eureka (du groupe Integria Health Care), ou bien Bosisto’s. Toutes disponibles en supermarchés, pharmacies et magasins santé, nature & bio (health shop). Là aussi encore, il existe de nombreux producteurs indépendants que vous trouverez sur Internet. Dans notre carnet d’adresses, on a noté Pacific Scents. Créée par Nathalie Point, l’entreprise est basée dans le Queensland et s’est spécialisée dans la vente d’huiles essentielles bio.

Où trouver des produits zéro plastique ou zéro déchet en Australie ?

L’offre ne manque pas en Australie. Outre les revendeurs sur Internet (comme Eco Shop Co), vous trouverez une large gamme de produits dans les boutiques Biome. Une enseigne fondée par Tracey Bailey à Brisbane en 2003 et qui dorénavant présente dans toutes les grandes villes du pays.

Si vous avez un budget restreint, n’hésitez pas à franchir les portes de Kmart, Target et Big W. Demande oblige, les géants australiens de la distribution s’y sont mis et proposent des produits sans plastique. Mais soyons francs, niveau packaging, il y a encore des progrès à faire. Encore beaucoup trop de plastique inutile !

FOCUS : VENTE EN LIGNE
DE PRODUITS ECO-RESPONSABLE EN AUSTRALIE
Biome
Eco Shop Co
Ever Eco
Keep Cup
Joco
Sol Cups
Cheeki
Earth Bottles
The Natural Australian Soap Company
Pod Star

Faites aussi un tour sur le site Sustainable Table. C’est rempli de bonnes adresses australiennes et de conseils pour une alimentation éthique et sans plastique.

Vous avez des astuces zéro-plastique, une adresse à partager ? N’hésitez pas à nous contacter sur contact@rendezvousaustralie.com.au ou à nous laisser un commentaire !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*