Brisbane : Le Festival fête ses 10 ans

Brisbane French Festival

Last Updated on 24 janvier 2021 by Fiona Berrocal et Laura Gabrel

En raison de la crise sanitaire qui touche de plein fouet le secteur de l’événementiel, Betty Moinet, directrice du Brisbane French Festival, a annoncé en exclusivité pour Rendez-Vous Australie le report de l’édition 2020 du festival qui devait avoir lieu en juillet. L’événement, qui fête ses 10 ans, est alors menacé. Mais ce serait sans compter sur la détermination sans faille de l’équipe organisatrice ! On en est sûrs : Le Festival fêtera bien son anniversaire !

Un rendez-vous incontournable pour les amateurs de culture française

Lancé en 2010, le Brisbane French Festival – désormais rebaptisé Le Festival est une association à but non lucratif organisant tous les ans un événement éponyme pendant trois jours consécutifs. Tout au long de l’année, ce ne sont pas moins de 25 passionnés (tous bénévoles et stagiaires) qui – au côté de la directrice – s’investissent dans sa préparation. Épaulée par plus de 300 bénévoles durant les festivités, l’association accueille près de 20 000 visiteurs !

Le Festival fête ses 10 ans en 2020, et compte bien célébrer le chemin accompli pour arriver au succès qu’il connaît aujourd’hui.

L’événement a pour but de partager et de promouvoir la culture française, soutenant ainsi les entreprises françaises établies à Brisbane mais aussi dans le reste de l’Australie. Les communautés francophones et francophiles de Brisbane sont chaque année au rendez-vous.

Au programme : musique, gastronomie, artisanat, mode, etc. Parfaitement orchestrée par une équipe dévouée, la French Touch est garantie. L’occasion d’un retour aux sources à l’autre bout du monde ou encore d’une expérience culturelle unique sous la bannière tricolore pour les Brisbanites, mais aussi pour de nombreux Australiens venus de tout le pays.

Compte tenu des conditions particulières que nous connaissons tous, le programme, qui devait être reporté à l’identique de juillet 2020 à octobre 2020 a été annulé. « Une décision déchirante mais nécessaire compte tenu de la situation liée à la Covid-19 » ont indiqué les organisateurs.

L’importance de maintenir l’édition 2020

Soutenir l’économie locale

Afin de limiter la propagation du virus, la plupart des rassemblements sont considérablement restreints, voire interdits. Un désastre sans précédent pour le secteur de l’événementiel et ses acteurs qui subissent cette crise de plein fouet. Si certains ont l’opportunité de reporter, de nombreux organisateurs n’ont pas eu d’autre choix que d’annuler leur évènement.

Citons par exemple le Bluesfest de Byron Bay, l’un des plus grands festivals de musique d’Australie, au cœur d’une polémique. En effet, suite à l’annulation du festival, les organisateurs ont refusé de rembourser les exposants ayant réservé leur stands. Ils sont ainsi accusés d’un manque d’éthique, tout en mettant en difficulté les petites entreprises déjà en grande précarité. 

Une situation catastrophique que Betty Moinet veut éviter à tout prix.

« Le Festival doit surmonter les épreuves actuelles et une fois de plus nous le maintiendrons ensemble. L’énergie unique qui s’est développée autour de notre évènement ici à Brisbane est incroyable et je n’ai nul doute que nous serons présents en octobre et en 2021 de quelque façon que ce soit. Mais cela va demander de nombreux efforts de toute notre communauté. On va se serrer les coudes »

Betty Moinet

En 2019, Le Festival a travaillé avec 17 fournisseurs locaux, contribuant ainsi à plus de 250 000 $ au secteur de l’événementiel local. De la location de matériel à la gestion des déchets, l’électricité, l’audio-visuel, la sécurité, le nettoyage, la restauration, l’industrie textile, les services de secours, etc. Ce sont 92 emplois assurés pour leurs fournisseurs.

« C’est grâce à eux que l’organisation du Festival est si professionnelle chaque année. Nous avons beau être une association à but non lucratif, dirigée par une équipe de bénévoles très dévoués, nous veillons à collaborer avec des fournisseurs et partenaires de grande qualité à Brisbane. »

Betty Moinet

Du côté des exposants, ce sont 50 petites entreprises et 9 associations qui bénéficient de la fréquentation du Brisbane French Festival. Une source de revenus non négligeable pour ces entreprises durement touchées par les mesures de fermeture imposées par le gouvernement australien.

Depuis 2010, Le Festival accueille entre 70 et 100 artistes qui se succèdent sur scène. Plus de 24 heures de divertissement en direct sont proposées au public lors de chaque édition.

Se réinventer pour survivre

Afin de minimiser l’impact économique et social provoqué par la crise du coronavirus en Australie, les équipes de Betty Moinet sont à pied d’œuvre pour réinventer l’édition 2020. L’objectif est de maintenir Le Festival coûte que coûte en vue de conserver sa programmation en 2021.

Parmi les actions programmées en 2020 :

Une French Week en juillet pour célébrer Bastille Day à l’occasion de laquelle plusieurs événements et notamment un série exceptionelle de 17 conférences culturelles en ligne a été programmée.
Retrouvez le programme de ces Cultural Webinars 2020 : ici.

Une campagne de donation auprès du public. Ouverte pendant 40 jours elle doit permettre de couvrir les frais administratifs du festival. Une initiative plus que nécessaire pour perpétuer l’événement.

Des Masterclasses en ligne en octobre, en lieu et place du festival « physique », suivies par une série de trois soirées VIP « Bleu Blanc Rouge » organisées à Riverlife à Brisbane.
Retrouvez le programme des Masterclasses 2020 : ici.

Écoutez l’interview de Betty Moinet pour l’Heure Francophone, 4EB sur 98.1 FM Brisbane – Juillet 2020 >>>

Pour soutenir Le Festival, Rendez-Vous : ici

Pour suivre l’actualité du Festival, Rendez-Vous :
Sur Facebook : ici
Sur Instagram : ici

Pour assister au prochain Festival, Rendez-Vous :
En juillet 2021 à Musgrave Park, 91 Cordelia Street, South Brisbane, Queensland, 4101.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*