Covid-19 : Changements pour les détenteurs de visas temporaires en Australie

Visas temporaires Australie Covid-19
Photo by Agus Dietrich

Last Updated on 19 mars 2021 by Alexandra Monneret

Samedi 4 avril 2020, en raison de la crise du coronavirus, le gouvernement australien a apporté des modifications concernant les dispositions relatives aux visas temporaires en Australie. Rendez-Vous Australie vous propose une traduction en français des informations officielles rendues publiques.

Dispositions générales pour les titulaires de visas temporaires en Australie

L’Australie compte actuellement 2,17 millions de personnes titulaires d’un visa temporaire.

L’Australie les a toutes accueillies à titre temporaire car elles sont venues pour différentes raisons :
– combler le manque de compétences,
– étudier,
– rendre visite à leurs familles ou amis,
– passer des vacances,
– ou encore travailler.

Toutes ces personnes représentent une partie importante de l’économie et de la société australienne. Par exemple, plus de 8 000 professionnels de santé qualifiés, bénéficiant de visas temporaires, soutiennent actuellement le système de santé australien.

Les citoyens australiens, les résidents permanents et de nombreux Néo-Zélandais ont accès à des droits de travail inconditionnels et des aides du gouvernement. Les titulaires de visas temporaires en sont privés.

Il a toujours été demandé aux titulaires de visas temporaires d’être en mesure de subvenir à leurs besoins pendant leur séjour en Australie. Les changements annoncés le 4 avril 2020 doivent aider ceux qui risquent de voir leur travail impacté par le coronavirus.

Modifications apportées par le gouvernement :

La plupart des titulaires de visas temporaires ayant le droit de travailler pourront désormais accéder à leur pension de retraite australienne (Superannuation) pour subvenir à leurs besoins pendant cette crise .

Ceux qui ne peuvent pas subvenir à leurs besoins au cours des six prochains mois sont vivement encouragés à rentrer chez eux. Ils doivent prendre ces dispositions le plus rapidement possible.

Les changements visent également à permettre aux titulaires de visas temporaires de rester dans des secteurs clés tels que la santé, les soins aux personnes âgées et aux personnes handicapées, l’agriculture et l’agro-alimentaire.
Plus important encore, ils renforcent le nombre de personnels de santé en première ligne. Ils peuvent aussi acheminer la nourriture depuis les fermes jusqu’aux magasins et assurer la continuité des services essentiels.

Les titulaires de visas temporaires sont extrêmement précieux pour l’économie et le mode de vie australiens. Cependant, de nombreux Australiens se retrouveront sans emploi en raison de la double crise sanitaire et économique. Ces Australiens et résidents permanents doivent être la priorité du gouvernement.

Changements spécifiques selon le type de visas temporaires en Australie

Ci-dessous les nouvelles mesures qui s’appliqueront aux principales catégories de visas temporaires en Australie. Le gouvernement ré-examinera périodiquement la situation et apportera d’autres modifications si nécessaire.

Titulaires d’un visa touristique

L’Australie compte 203 000 visiteurs internationaux, généralement titulaires d’un visa d’une durée de trois mois ou moins.

Modifications apportées par le gouvernement :

Les touristes internationaux doivent retourner dans leur pays d’origine le plus rapidement possible. En particulier ceux qui n’ont pas de soutien familial en Australie. Des milliers le font déjà et les autres devraient suivre leur exemple.

Titulaires d’un visa étudiant

L’Australie compte 565 000 étudiants internationaux, suivant principalement un enseignement supérieur ou un enseignement professionnel. Ils contribuent fortement au secteur tertiaire et à l’économie, soutenant 240 000 emplois australiens.

Dans le cadre de leur demande de visa, les étudiants internationaux ont dû démontrer qu’ils pouvaient subvenir entièrement à leurs besoins au cours de leur première année d’étude.

Les étudiants internationaux ont le droit de travailler jusqu’à 40 heures par quinzaine.

Modifications apportées par le gouvernement :

Les étudiants sont encouragés à compter sur leur soutien familial, leur travail lorsqu’ils le peuvent et leurs propres économies pour subvenir à leurs besoins. Les étudiants qui sont en Australie depuis plus de 12 mois et qui se retrouvent dans des difficultés financières pourront accéder à leur Superannuation.

Le gouvernement sera en contact avec le secteur de l’éducation qui fournit déjà un certain soutien financier aux étudiants internationaux confrontés à des difficultés. Par exemple, il existe des établissements qui offrent des rabais sur les frais de scolarité aux étudiants internationaux.

Le gouvernement sera également flexible dans les cas où le coronavirus a empêché les étudiants internationaux de remplir leurs conditions de visa (comme de ne pas pouvoir suivre les cours par exemple).

Pour ceux qui travaillent dans les soins aux personnes âgées, comme infirmier(e)s, ou dans les grandes surfaces (pour approvisionner les rayons), il sera possible de dépasser la limitation du nombre d’heures de travail autorisées.

Note : À partir du 1er mai, les heures de travail pour les étudiants reviendront au maximum à 40 heures par quinzaine car davantage d’Australiens devraient être recrutés pour ces postes.

Néo-Zélandais titulaires de visas 444 

L’Australie compte plus de 672 000 Néo-Zélandais titulaires d’un visa de la sous-classe 444. Les Néo-Zélandais et les Australiens ont des accords réciproques permettant à chacun de rester et travailler dans le pays de l’autre.

Modifications apportées par le gouvernement :

Les Néo-Zélandais titulaires de ce type de visa et arrivés avant le 26 février 2001 auront accès aux prestations sociales et au paiement de JobKeeper. Ceux arrivés après 2001 ont accès au paiement JobKeeper. Enfin, ceux qui vivent en Australie depuis plus de 10 ans y ont accès pour 6 mois.

Les Néo-Zélandais doivent envisager de retourner en Nouvelle-Zélande s’ils ne sont pas en mesure de subvenir à leurs propres besoins grâce à ces dispositions, à leur travail ou au soutien familial.

Titulaires d’un Skilled visa

L’Australie compte 139 000 titulaires de visas temporaires sponsorisés, d’une durée de 2 à 4 ans. Ils ont reçu le visa pour combler une pénurie de compétences. Cette pénurie pourrait encore être présente une fois la crise passée.

Modifications apportées par le gouvernement :

Les titulaires d’un visa sponsorisé qui ont du arrêter de travailler, mais qui n’ont pas été licenciés, pourront conserver la validité de leur visa. Les entreprises auront la possibilité de prolonger leur visa conformément aux dispositions normales. Les entreprises pourront également réduire les heures de travail sans que cela ne remette en cause les conditions du visa pour son titulaire.
Ces titulaires de visa pourront également accéder jusqu’à $10 000 de leur Superannuation au cours de cette année financière.

Ceux qui ont été licenciés en raison du coronavirus doivent, conformément aux conditions de visa existantes, quitter le pays s’ils ne sont pas en mesure d’obtenir un nouveau sponsor.

Note : Si le titulaire d’un visa de 4 ans est réembauché après la pandémie de coronavirus, son temps déjà passé en Australie comptera comme expérience de travail qualifié pour sa demande de résidence permanente.

Titulaires d’un Working Holidays visa (WHV) travaillant dans des secteurs critiques

L’Australie compte 118 000 personnes avec un visa vacances-travail (Working Holidays Visa) – un visa qui accorde le droit de travailler sous conditions.

Modifications apportées par le gouvernement :

Le gouvernement offrira une certaine flexibilité pour soutenir les secteurs essentiels de la santé, des soins aux personnes âgées et aux personnes handicapées, de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et des services de garde d’enfants.

Les détenteurs d’un WHV qui travaillent dans ces secteurs critiques seront exemptés de la limitation de travail de six mois avec le même employeur.
Si leur visa actuel expire dans les six prochains mois, ils pourront prétendre à un nouveau visa pour continuer à travailler dans ces secteurs critiques.

Sinon, les détenteurs d’un WHV qui n’ont pas les moyens nécessaires pour subvenir à leurs besoins au cours des six prochains mois doivent prendre des dispositions pour quitter le pays.

Autres visas temporaires

L’Australie compte 185 000 autres titulaires de visa temporaire, dont la moitié environ est titulaire d’un graduate visa. Ils pourront également accéder à leur pension de retraite australienne si nécessaire pour obtenir de l’aide.

Le vice-premier ministre et le ministre de l’Agriculture feront d’autres annonces concernant le soutien apporté au secteur agricole, y compris le fonctionnement du Seasonal Worker Program et du Pacific Labour Scheme.

Source : Ministère de l’immigration australien

Pour retrouver toutes les sources d’informations officielles sur le Covid-19 en Australie, Rendez-Vous ici.